Discographie

 

Franz SCHUBERT
Lied Gretchen am Spinnrade D. 118 (Marguerite au rouet)
Lied Die Götter Griechenlands D. 677(Les Dieux de la Grèce)
Quatuor à cordes n°13 « Rosamunde »
Alban BERG
Lied Schliesse mir die Augen beide (Ferme moi les yeux)
Suite Lyrique pour quatuor à cordes et soprano

 

 


4 Diapasons

Un beau projet, programme très intelligemment construit.

 Diapason - janvier 2010

 

 

Si Salomé Haller se fait naturellement, par la grâce de sa voix puissante et chaleureuse, l'ambassadrice du lyrisme, le Quatuor Thymos n'est pas en reste. Ainsi à travers le quatuor à cordes n°13 "Rosamunde" de Franz Schubert et la Suite lyrique pour quatuor à cordes et soprano d'Alban Berg, les cordes frottées puisent aux sources de la voix.

L'Ena, hors les murs - décembre 2009

 

Sous les archets des membres du Quatuor Thymos, le Quatuor n°13 a fière allure; cette lecture bénéficie d'un étonnant jeu de clairs-obscurs, propres de la musique de Schubert. Toujours ces musiciens traduisent le coté tendu inhérent à cette oeuvre-là ; jamais ils ne cèdent à un pathos de bas étage. Intéressant complément offert par la Suite lyrique de Berg, où la soprano Salomé Haller se marie harmonieusement à celle des Thymos.

Valeurs Actuelles, novembre 2009

 

C’est une réalisation d’une rare intelligence musicale parfaitement mise en place : elle est introduite par une notice très fouillée « Du chant au Quatuor à cordes : l’explicite et l’implicite chez Schubert et Berg. » Une belle page de musicologie.

Radio Notre Dame, novembre 2009

 

The musicians of the Thymos Quartet feel in tune with the aesthetic of this [Berg's Lyric Suite], which calls for a very subtle balance between individual performance and harmony between all the players.

[...] These Berg's songs, as well as the sixth movement of the Lyric Suite, are performed the young soprano Salomé Haller, who was as enchanted by this programme as the musicians of the Thymos Quartet are. The musicians of the Thymos Quartet have played this programme many times.They came to the notice of the conductor Christoph Eschenbach when they presented it at the Théâtre Mogador in Paris, as a result of which he subsequently invited them to the Ravinia Festival (Chicago, USA) in 2005.

Presto Classical, november 2009

Quatuor THYMOS

Salomé Haller, soprano

Christoph Eschenbach, piano

 

La notion de Thymos ainsi qu’elle fut développée par les anciens philosophes grecs désigne l’âme (le « cœur ») en tant que force vitale, et plus explicitement en tant que le souffle de la vie.
Ce sont des affinités partagées qui ont constitué les prémices du quatuor Thymos, animés par un vif intérêt pour l’école de Vienne.


Monter la Suite Lyrique de Berg représente un défi pour tous les quatuors. Les musiciens ont étudié, analysé chaque section dans ses moindres détails ainsi que le foisonnement d’informations contenues dans cette partition, véritable opéra latent. Cette œuvre qui n’est autre qu’une grande histoire d’amour, s’inscrit dans une esthétique de la passion à laquelle musiciens et producteurs étaient tous sensibles. Cette musique qui crée une grande intimité entre les musiciens et nécessite une conjugaison subtile entre le jeu individuel et l’harmonie du groupe, est aussi ardue à interpréter qu’elle est bouleversante.


Les musiciens du quatuor Thymos ont imaginé avec la mise en parallèle de deux périodes de création artistique à Vienne.
Schubert et son Quatuor n° 13 (en la mineur, Rosamunde), et Berg avec la Suite Lyrique, proposent en effet, à deux époques distinctes, deux chefs-d’œuvre véhiculant une même intensité amoureuse, une même violence romantique.


Opéra en latence, la version avec soprano dans le 6e mouvement de la Suite Lyrique s’harmonise particulièrement avec les Lieder issus de chaque quatuor (Marguerite au rouet et les Dieux de la Grèce pour Schubert ainsi que « Schliesse mir die Augen Beide » - sur un poème de Storm - pour Berg).

 

C’est naturellement le mot « rencontre » qui se présente pour qualifier cette aventure musicale. Il y eut d’abord la rencontre des musiciens du Quatuor Thymos, puis celle avec le Maestro Eschenbach, et enfin la participation de Salomé Haller qui a adhéré, avec enthousiasme, à ce projet.

 

 

CD Dvorak